Le pied

Le pied est un merveilleux dispositif biologique qui offre stabilité et équilibre à l’ensemble du corps et qui permet d’exécuter une infinité de mouvements comme marcher, courir, sauter…

Cet extraordinaire contrôle est rendu possible par de nombreuses terminaisons nerveuses qui déterminent aussi bien la sensibilité surperficielle ( tactile, thermique) que profonde qui permet d’analyser les informations nécessaires à la marche ( équilibre, gestion musculaire). La sensibilité profonde se développe entre 9 et 12 mois. C’est à partir de ce moment que bébé commence son apprentissage de la marche.

Ce que nombreux parents ignorent, c’est qu’une chaussure trop petite n’est pas douloureuse pour un enfant. En effet, la couche adipeuse qui englobe encore son pied inhibe la sensibilité à la douleur et la pression pouvant ainsi causer chez l’enfant mal chaussé des échauffements, blessures, voire une déformation indolore du pied car le pied d’un enfant s’ossifie relativement tard, vers l’âge de 6 ans environ.

A la naissance, le pied est ossifié à 25%. C’est une mosaÏque de cartilages : les zones ossifiées sont visibles.

Jusqu’à 3 ans : l’ossification du pied se fait à partir de points d’ossification primaires.  Parallèlement, une ossification secondaire se produit complètant l’ossification primaire.

Vers 5/6 ans, toute l’ossification est présente. La croissance va continuer non seulement en longueur mais aussi en hauteur, avec des changements de proportions et d’orientation de surfaces articulaires.

Vers 10 ans, le pied aura effectué 80% de sa croissance.

Vers 14 ans, le squelette du pied est bien formé, toute déformation au niveau des articulations devient irréversible.