Etude de la marche

Le cycle de marche normal comprend une phase d’appui où le pied est en contact avec le sol et une phase dite oscillante où l’appui se fait par le pied opposé.

La phase d’appui commence par l’attaque du pas, prise de contact avec le sol, qui se fait par le bord externe du talon, puis le pied se déroule sur le sol pour prendre un appui complet correspondant à l’empreinte du pied en statique.

La phase oscillante (phase de propulsion) démarre par le transfert de charge qui se fait ensuite progressivement sur l’avant-pied avec un soulèvement du talon par la mise en extension du pied par rapport à la jambe.

La phase d’appui se termine par l’action des muscles fléchisseurs des orteils pour décoller les doigts du sol. Ce dernier temps correspond à la mise en charge du pied opposé. C’est la phase d’appui du pied opposé.

Pour ne pas perturber la marche, la chaussure devra permettre l’enchainement harmonieux de ces différentes étapes et ne pas gêner les mouvements naturels du pied.

L’acquisition du cycle de la marche est un long processus. L’enfant mettra 6 ans pour acquérir la marche normale des adultes.

A un an, la marche est maladroite et l’attaque du pas se fait préférentiellement sur l’avant-pied. Ce n’est que vers deux ou trois ans que l’enfant acquiert l’attaque du talon. Il lui faudra encore trois ans pour parfaire son équilibre et coordonner le balancement des membres supérieurs.

( Source : Chausser l’enfant, Jean-Jacques Ficat et Alain Madec)